Dimanche 22 juin : une fête de paroisse mosaïque !

Le Dimanche 22 juin 2014, l’Eglise protestante française de Beyrouth avait réservé le théâtre et les jardins du Collège Protestant Français pour finir l’année en beauté. Un jour de fête avec au programme, baptêmes et confirmations, verre de l’amitié et grand buffet.

22 juinDe mémoire des plus anciens, l’Eglise n’avait jamais autant rassemblé. Près de 250 personnes invitées par les fidèles de la communauté se pressaient en ce jour de fête dans le théâtre du Collège.

 

 

22 juin pasteur
La prédication de la parole, au coeur du culte protestant

Le pasteur fit résonner la promesse du Christ : « Celui qui mange ma chair et boit mon sang possède la vie éternelle et je le relèverai de la mort au dernier jour. » (Jean 6.54). Pour naître à la vie de Dieu (manger la chair et boire le sang), explique le pasteur, monter au 7e ciel, c’est faire fausse route ! Il faut s’humaniser, se remplir de la vie du Christ qui est là, tout en bas, qui vit, marche, mange et boit avec nous ». Le pasteur exhorta ensuite les catéchumènes en ces termes : « Le pain et le vin du sacrement ne seront bien reçus que s’ils vous ramènent au scandale d’un Dieu qui se donne et s’abandonne. Quand le chrétien mange le pain et boit le vin, il confesse que sur la croix, le Christ s’est donné pour lui. Il n’y a rien d’autre de vraiment important à croire dans l’Evangile. »

22 juin baptêmes 2
Mitia et Faniry, prêtes pour le recevoir le baptême

Faniry et Mitia accompagnées de leurs parents, Lucienne et Faly, et de leurs marraines, Perline et Paulette, ont reçu le baptême.

22 juin catéchumènes
Autour du gâteau, baptisées et confirmés

Pâquerette, Laurencia et Tatiano professèrent leur foi à l’occasion de la confirmation de l’alliance de leur baptême. Le témoignage de Pâquerette issu du catholicisme et s’inspirant de la parole de Paul aux Galates, restera sans doute : « Je ne suis pas venu à Dieu par l’intermédiaire de qui que ce soit, a-t-elle déclaré, mais par Jésus-Christ que Dieu a ressuscité des morts ! » (Gal 1.1).

 

 

 

 

Excusée, Madame la Consul Général de France n’a pas pu prendre la parole au moment du vin  d’honneur. Monsieur Marcelo Vilani, Consul d’Argentine et membre de l’EPFB, nous encouragea en ces temps d’obscurantisme religieux à rester solidaires des chrétiens persécutés ; quant à Madame la vice-présidente des Français à l’étranger, elle nous salua, rappelant son attachement au CPF et à la paroisse.

Cette journée restera sans doute dans les mémoires pour la grande ouverture mosaïque qu’elle a manifesté. L’Eglise protestante française de Beyrouth change, plus francophone que française aujourd’hui. Une belle aventure humaine s’ouvre et nous avons la chance d’y participer !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.