Culte du dimanche 9 mai 2021

ACCUEIL   Soyez les bienvenus. C’est Dieu lui-même qui nous accueille pour nous faire entendre la Bonne Nouvelle de l’Evangile. Nous venons ici avec nos joies et nos tristesses, nos désirs et nos fatigues, nos attentes et nos doutes. Jésus vient partager ce moment avec nous afin de faire un bout de chemin avec nous pour traverser nos vies comme il l’a fait il y a bien longtemps, en allant à la rencontre des femmes et des hommes de son temps. Oui, Jésus nous précède et nous rejoint, il est là, au cœur de nos vies.

PSAUME   Ps 62

Mon âme se repose en silence sur Dieu. De lui j’attends mon salut.  Lui seul est mon rocher, mon libérateur, ma forteresse. Avec lui je me maintiendrai. En Dieu j’ai placé ma force et mon honneur, l’énergie où je reprends courage. Mettez votre confiance en lui, peuples de la terre. C’est vos cœurs qu’il vous faut lui donner. Le Seigneur est notre abri. Mon âme se repose en silence sur Dieu. De lui j’attends mon salut. Lui seul est mon rocher, mon libérateur, ma forteresse. Avec lui je me maintiendrai.

Déposons devant Dieu ce qui nous habite, ce qui nous encombre, ce que nous avons besoin de lâcher….

Dans le tumulte qui dévore nos vies, dans le vagabondage de nos existences, dans les contraintes qui viennent frustrer nos envies, tu es là Seigneur, pour accueillir nos humeurs et nos stress, nos colères et nos cris. Avec nos soucis, nos difficultés, nos problèmes, nous venons à toi, conscients de notre vulnérabilité mais aussi emplis de l’espérance que tu as posée en nos cœurs. Tu nous fais confiance, tu veux nous permettre de vivre libres, à l’écoute, et dans la vigilance. Donne-nous d’assumer pleinement notre condition d’enfants d’un Père soucieux des siens, qui nous montre le chemin de la vie, un chemin d’amour et de veille.

GRÂCE

Si notre coeur nous condamne,  Dieu est plus grand que notre coeur, il discerne tout !” dit l’apôtre Jean…

Oui, Dieu est plus grand que notre cœur… Il connaît nos faiblesses et nos tentations, nos peurs et nos hésitations, nos blessures et nos souffrances. 

Oui, Jésus Christ est plus grand que notre cœur… Il a surmonté la tentation. Il a combattu la crainte et la peur. Il a guéri les blessures et les tourments.

Oui, l’Esprit Saint est plus grand que notre cœur. Il nous assiste dans nos tentations. Il nous délivre de nos peurs. Il nous accompagne dans nos épreuves. Dieu, le Père, le Fils, et le Saint Esprit, est plus grand que notre cœur. Il nous relève. Il nous pardonne. Il nous envoie.

PRIÈRE

Seigneur Dieu, béni et loué sois-tu parce que tu nous as donné ton nom et ton amour, parce que le mystère le plus profond est celui de ta grâce, parce que tu es devenu notre Père dans la plénitude de ce nom par JC. Jésus, notre Seigneur, béni et loué sois-tu car tu as promis d’être avec les tiens et nous voyons que tu es là, avec nous, pour nous unir même dans nos différences et nous confier les charges et la promesse de l’unité de ton Eglise afin qu’elle manifeste au mon ton amour. Esprit-Saint, toi qui assembles les croyants en tous lieux de ce monde, toi qui ouvres la bouche de celui qui parle et les oreilles de celui qui écoute, parle, afin que l’Evangile soit aujourd’hui et qu’il demeure la vérité de notre foi, la source de notre amour et la fermeté de notre espérance. Amen

Luc 8, 4-8 De chaque ville, des gens venaient à Jésus. Comme une grande foule s’assemblait, il dit cette parabole : « Le semeur sortit pour semer du grain. Comme il semait, une partie des grains tomba au bord du chemin : on marcha dessus et les oiseaux les mangèrent. Une autre partie tomba sur un sol pierreux : dès que les plantes poussèrent, elles se desséchèrent parce qu’elles manquaient d’humidité. Une autre partie tomba dans les ronces qui poussèrent en même temps que les bonnes plantes et les étouffèrent. Mais une autre partie tomba dans la bonne terre ; les plantes poussèrent et produisirent des épis : chacun portait cent grains. » Et Jésus ajouta : « Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende…

Hébreux 4, 12-13

La parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du cœur. Nulle créature n’est cachée devant lui, mais tout est à nu et à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte.

Prédication

Imaginez-vous un instant que vous êtes obligés de partir, de tout quitter. Vous avez le droit de prendre avec vous une seule chose dont vous ne pouvez vous séparer. Que choisiriez-vous ? A cette question quelqu’un a répondu : j’amènerai la bible. Il explique : pour moi la bible est un vrai trésor qui me fait vivre, qui me donne envie de vivre, et qui m’apprend à vivre. Et pourquoi ? Parce qu’à travers elle, c’est Dieu qui me parle. 

C’est parcequ’Israel fut libéré de l’esclavage, c’est parceque le peuple a reconnu dans cet événement l’oeuvre de Dieu que la bible nous en parle. C’est parce que les prophètes voulaient parler de Dieu et de ses promesses que la bible contient leur messages. C’est parce que le messie promis est venu dans notre monde, parce qu’il est mort pour nous et ressuscité que nous lisons dimanche après dimanche l’évangile, la bonne nouvelle de JC. C’est parce que la bible n’est pas un livre de recettes, un recueil de théories, qu’elle contient la place centrale dans nos cultes, dans nos églises et, souhaitons-le, dans notre quotidien. 

Dieu nous parle et sa parole est devenue chair, elle habite parmi nous en la personne de JC, elle habite en nous et nous insuffle la vie, le mouvement et l’être. “Aujourd’hui si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs.” est-il écrit dans cette même épître que nous lisons. Puisse ce culte nous encourager à nous mettre fidèlement à l’écoute de la Parole de Dieu, peut-être en nous posant tout simplement la question : la Parole de Dieu, que peut-elle nous apporter ? 

Tout d’abord : elle nous affermit dans la foi, quand elle nous dit par exemple : “Ne crains pas, je t’ai racheté, je t’ai appelé par ton nom, tu es à moi.” Es 43,1  Ou encore : “Voici je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde.” Mat 28,20 Elle nous console et nous rassure, mais elle peut tout autant nous rappeler à l’ordre lorsqu’elle nous dit que nous ne devons pas nous conduire comme des insensés mais comme des sages, qu’aucune mauvaise parole ne doit sortir de notre bouche ou pour revenir tout simplement à notre texte de prédication, que la parole est plus tranchante qu’une épée à deux tranchants, qui sépare le bien du mal, et la vérité du mensonge. La parole de Dieu nous console, nous rassure, nous secoue, et tout cela, pour nous transformer, nous bousculer et conformer notre vie à l’image de notre Seigneur JC 

Un jeune homme est allé un jour se plaindre auprès d’un sage ermite de la difficulté qui était la sienne de garder en mémoire les textes de la bible, qu’il lisait régulièrement, se demandant si ce n’était pas peine perdue ? En guise de réponse, l’ermite lui donna un panier sale avec l’ordre d’aller chercher de l’eau à la fontaine. Au retour l’eau s’était bien sûr écoulée mais l’ermite lui dit de recommencer. Finalement, il lui dit : regarde bien ton panier, il est tout propre. Ainsi en est-il de la parole de Dieu que tu lis tous les jours. Tu ne peux pas tout retenir mais elle passe à travers toi, elle sépare en toi ce qui est bon et mauvais et sans que tu ne t’en aperçoive, elle éclaire tes pensées et purifie ton cœur. Un changement de ta vie qui n’est pas nécessairement spectaculaire, mais qui est le signe que Dieu est à l’œuvre, à travers sa parole. Oui, la Parole est vivante et efficace, capable de changer nos cœurs et de les faire battre au rythme de la paix, de l’amour, de la promesse du Christ pour nous. 

Sur le mur d’un hôpital, on peut lire le texte d’un malade qui disait ceci : “Mon pauvre coeur dans ce monde ici-bas, secoué par les tempêtes de la vie, a trouvé la paix lorsqu’il ne battra plus.” Un autre malade, s’inspirant de ce texte l’écrit à sa façon et l’on pouvait lire : “Mon pauvre coeur, dans ce monde ici-bas, secoué par les tempêtes de la vie, a trouvé la paix depuis qu’il bat pour JC”  Un coeur qui bat pour JC est un coeur ouvert à la Parole de Dieu, c’est un cœur qui ressemble au bon terrain de l’évangile de ce dimanche. Un cœur transformé qui porte du fruit au centuple. Amen

Confession de foi : Dieu m’a créé ainsi que toutes les créatures pour que nous vivions ensemble fraternellement et dans la paix. C’est ce que je crois et veux faire. Jésus-Christ est venu pour être avec nous, nous donner l’exemple d’une vie au service des hommes et de Dieu. Je le crois et veux faire comme lui. Le Saint-Esprit, c’est Dieu lui-même présent en secret sur la terre pour nous donner joie et communion entre nous. Je le crois et veux vivre ainsi.  Dieu aime tous les hommes et veut établir pour eux un grand royaume de paix  et d’amour. C’est ce que j’espère, que je veux attendre et préparer. Amen.

INTERCESSION Ta bonté insaisissable est si grande que tu nous permets de t’invoquer comme notre créateur, notre Père, notre Sauveur. Tu nous connais tous et nous aimes tous. Tous nos chemins sont devant toi, nous venons de toi et pouvons aller à toi. Nous déposons devant toi tous nos soucis afin que tu t’en préoccupes, notre inquiétude afin que tu l’apaises, nos espoirs et nos vœux afin que soit faite ta volonté et non la nôtre, nos pensées et nos désirs afin que tu les purifies, toute notre vie terrestre afin que tu la conduises à la résurrection de toute chair et à la vie éternelle. Sois avec tous les nôtres, avec les pauvres, les malades, les opprimés et les affligés. Éclaire les pensées et dirige les actes de celles et de ceux qui, dans notre pays et dans le monde, sont responsables du droit, de l’ordre et de la paix.

Bénédiction  Nous venons de vivre un temps et un espace de partage. Nous avons fait un bout de chemin ensemble, et avec le Christ. Quand cet instant de communion sera terminé, tu ne seras pas seul·e. Jésus le Christ marche avec toi, et en lui notre lien demeure. Il est devant toi pour te guider, derrière toi pour te garder, à côté de toi pour t’accompagner, en dessous de toi pour te porter, et au-dessus de toi pour te bénir, à chaque instant. Amen !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.